Paula Estorninho : poupées



Paula vit au sud du Portugal. Architecte de métier, elle se met à faire des poupées super-héro pour son fils. Sensible et créative, elle s’affectionne pour ce loisir et donne vie à ses personnages. Chacune d’elle se voit attribuer un nom et une carte d’identité avec sa photo.

Elles sont d’autant plus vivantes qu’elles s’articulent telles des marionnettes à fils. Certaines d’entre elles contiennent des secrets sous leur jupe. En la soulevant, on y découvre une forme, un bouton,… C’est à chaque fois une surprise. « La première chose que l’on fait lorsqu’on prend une poupée dans ses mains est de regarder sous sa jupe. C’est ainsi que m’est venue cette idée » nous raconte-t-elle avec des yeux rieurs.

Dans le patio aux murs bleus de sa maison, elle les confectionne en achetant la terre à modeler. « C’est la seule chose que j’achète, en plus de la peinture. Tous les autres éléments, je les récupère. Certaines personnes passent commande et me donnent les tissus qui leur plaisent ou qui ont appartenus à un être cher pour confectionner les robes » Elle s’applique pour chacune d’elle et ses préférées ont la chance de voyager avec elle et son ami photographe, Rui.

Pour illustrer la féérie qui se dégage de son être et de ses créations, Rui créé un livre, où les poupées sortent du patio et partent à l’aventure. Il s’appelle « après le patio bleu », un album de photos et de poésie.

Ces poupées nous parlent d’elles-mêmes, elles nous parlent d’un monde féérique rempli de douceur et de rêve, qui nous reconnecte avec notre enfance et les univers merveilleux que l’on imaginait bambin.






©2019 by SOARI

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon